Une autre vie est possible

Publié le par Jean-Philippe MATTHYS

…En-dehors des écoles de commerce.


Un récent article de presse (voir ci-dessous) met en lumière le poids de l'industrie culturelle dans notre pays et en Europe de manière générale.


Il serait donc temps de tordre le cou aux a priori qui faisaient dire à l'un de mes professeurs : "Si vous voulez être un raté, faites de la musique". C'était il y a 45 ans. Depuis, hélas, rien n'a changé : on pousse nos enfants vers des filières censées leur garantir un avenir professionnel (voir à ce sujet l'émission "Envoyé spécial" consacrée aux écoles de commerce, jeudi 14 novembre à 20h45 sur France 2), parfois au mépris de leurs propres aspirations. Combien de talents sont ainsi étouffés dans l'œuf ? Combien de futurs dépressifs ?


C'est ainsi qu'un ami, professeur de mathématiques, voyait d'un mauvais œil que l'un de ses fils se rebiffe et quitte l'école d'ingénieurs (où il était pourtant un brillant sujet) pour se lancer dans… les Arts décoratifs ("Mon Dieu, quelle idée!"). Il est à ce jour un illustrateur reconnu et ne manque pas d'ouvrage. D'autres autour de moi se lancent avec succès sur des scènes musicales ou conçoivent des… jouets pour enfants.


Tout cela n'est pas très sérieux me direz-vous. Et pourtant, voila des jeunes heureux, passionnés par leur art et dont le talent s'épanouit au grand jour.


Alors, de grâce, laissons nos jeunes prendre leur avenir en main (le nôtre est derrière nous). Leur monde, celui qui germe dans leur tête aujourd'hui, sera leur réalité demain. Sûr qu'ils y trouveront leur place.


Et la culture, quel noble dessein ! Notre meilleur rempart contre la barbarie.

 

N.B. Pour lire l'article complet, voir dossier "Presse" dans l'album photo ci-contre

INDUSTRIE CULT-copie-1

(Dernières Nouvelles d'Alsace du 8/11/2013)

Publié dans euterpe

Commenter cet article